Adresse
Téléphone

LA PRÉVENTION DU MAL DE DOS
Une grande partie des douleurs au dos sont des douleurs musculaires.
Le renforcement des muscles du dos permet la prévention et la diminution du mal de dos chronique (Publication de Dannels et coll. Faculté de médecine de l’Université de Gand – 2001).
Des muscles toniques maintiennent bien la colonne vertébrale.
De plus, les abdominaux et lombaires, notamment, jouent un rôle dans l’équilibre du bassin, qui est le support de la colonne vertébrale.
Une musculature tonique et équilibrée est donc un élément prépondérant pour éviter d’être trop cambré ou d’avoir le dos vouté. C’est un élément de prévention des pincements vertébraux qui causent la célèbre sciatique.
Sans compter qu’une meilleure posture est également appréciable au niveau esthétique.
LUTTE CONTRE LES EFFETS DU VIEILLISSEMENT
Le maintien d’une bonne tonicité musculaire est un enjeu important pour la mobilité et l’autonomie des séniors.
Les exercices de musculation sont effectués dans des positions stables, avec des mouvements bien contrôlés, et à un rythme individualisé. Les charges peuvent être réglées de manière précise.
Les exercices très localisés sur un muscle (appelés exercices analytiques) produisent peu de stress cardio-vasculaire. C’est pourquoi la musculation peut être pratiquée très longtemps dans l’âge.
La musculation, associée à une alimentation équilibrée, est un élément de prévention efficace contre l’ostéoporose. En effet, quand les muscles se contractent, ils exercent une traction sur les os. Cette sollicitation conduit l’os à se renforcer, en accumulant du calcium.
Des études montrent qu’un programme de musculation permet de réduire les chutes des séniors.
 
EFFETS BÉNÉFIQUES SUR LA CIRCULATION
L’exercice physique, en général, tonifie notre cœur, et active la circulation du sang.
Pendant un exercice de musculation, le sang afflue dans le muscle pour y apporter les éléments nécessaires à l’effort et pour éliminer les toxines. Les tissus sont ainsi mieux oxygénés et les toxines mieux drainées.
De plus, les mouvements de nos articulations stimulent la circulation lymphatique. Les toxines s’accumulent moins, ce qui tend à réduire la formation de cellulite, par exemple.